369 visites, 1087 pages affichées Administration
Bienvenue ! Login
AAQ.CA Autochtones Indiens
ISMÈNE TOUSSAINT SE DÉMARQUE ENCORE POUR LES MÉTIS

8 MAI 2005, DATE HISTORIQUE

Le 8 mai 2005 s’est fiché en pointe entre temps et espace pour les Métis-ses du Québec et du Manitoba. Depuis 1884, le Manitoba métis, l’Union nationale métisse Saint-Joseph du Manitoba, a scellé sa première alliance avec le Québec métis. La Communauté métisse de l’Estrie inc. est ainsi heureuse de faire valoir de premier droit cet événement historique.

Madame Ismène Toussaint a agi comme principale architecte de cette rencontre afin que soit jetée une tête de pont rattachant d’une pièce les Métis francophones du Manitoba et les Métis du Québec, représentés par Monsieur Gabriel Dufault. Monsieur Marco Daigle, gardien de la spiritualité pour la communauté métisse de l'Estries, prodigua à Mme Toussaint sa profonde compréhension des nôtres. Elle participa à une rencontre amicale typique entre Métis-ses estriens, rencontre organisée par Monsieur Georges Letendre, Letendre-Batoche, porteur de ce nom métis historique si connu d’Est en Ouest.

Pour le premier contact, la Communauté métisse de l’Estrie y avait mandaté, Monsieur Raymond Cyr, conseiller spécial du président de la Communauté métisse de l’Estrie inc, Monsieur Éric Dubé (président), pour conclure les termes d’une alliance permanente avec le président de l’Union nationale métisse Saint-Joseph du Manitoba à Montréal, digne représentant des siens.

Un mouvement d’union culturelle franco-métis est fermement enclenché dans le but clair de joindre l’Atlantique au Pacifique pour réunifier notre nation, celle que connaissait si bien le grand Métis Louis Riel et les Métis en son temps.

Le slogan des Métis-ses franco-manitobains ‘‘Pour que nous soyons davantage unis’’ trouve ici un sens fort.

Raymond Cyr, Conseiller spécial du président et leader de la Communauté métisse de l'Estrie


L'épopée d'un immortel de l'Ouest

Ce reportage historique nous fait découvrir un bâtisseur, un chef
de gouvernement, un écrivain méconnu. Victime d'une machination destinée à déposséder les Métis de leurs terres au profit des barons du rail et des affairistes, qui feront finalement main basse sur l'Ouest canadien, Louis Riel, était bien plus que le fondateur du Manitoba ou encore un prophète un peu illuminé. Il s'agissait d'un visionnaire qui rêvait de fraternité entre les peuples fondateurs du continent.

À une époque charnière, tel le puissant bison des Plaines, il lui fallut affronter les adversaires des Métis et des francophones du pays. Mais, pris en étau entre le pouvoir ecclésiastique et celui des politiciens, avec sa sensibilité exacerbée de Métis et de poète, il devint un élément aussi fragile que du cristal ballotté par les remous de l'Histoire et paya de sa vie son rêve inachevé.

Incarnation du combat contre l'oppression des minorités, c'est un Riel vivant mais exempt de folklore qui émerge des présentes pages, Il nous est raconté ici de manière enlevée, sous la forme d'une épopée qui n'a rien à envier aux légendaires récits de l'Ouest américain. Une différence toutefois: si Louis Riel a sa légende, il n'en demeure pas moins présent, car son message est toujours actuel après plus d'un siècle.

Ismène Toussaint est originaire de Bretagne et a vécu plusieurs années au Manitoba. Auteur, chroniqueur, docteur ès Lettres, elle est la seule spécialiste en littérature de l'Ouest Canadien répertoriée au Québec. Enfant spirituel de Louis Riel, elle consacre de nombreuses communications à la personnalité et à l'œuvre littéraire du chef métis.

Disponible: Les Éditions internationales Alain Stanké. 

Haut de la page
 

Accueil Articles Événements Liens Annonces Discussions Mon Portail Devenir Membre Administration

Copyright © Jean Jolicoeur. Tous droits réservés.