237 visites, 282 pages affichées Administration
Bienvenue ! Login
AAQ.CA Autochtones Indiens
COMMUNIQUÉ DE L’UNION NATIONALE MÉTISSE SAINT-JOSEPH DU MANITOBA : DÉMENTI FORMEL
Mercredi, 22 novembre 2006

M. Gabriel Dufault, président de l’Union nationale métisse Saint-Joseph du Manitoba (UNMSJM), et ses membres tiennent à démentir une rumeur récurrente selon laquelle leur organisme serait «une filiale de la Manitoba Metis Federation» (MMF – Metis Nation). Fondée en 1884 par Louis Riel et reprise en 1887 par son frère Joseph, l’UNMSJM représente les Métis de langue et de culture françaises dans l’Ouest. Forte de 500 membres actifs et appuyée par plusieurs milliers de sympathisants au Manitoba et dans les provinces des Prairies, sa vocation est de conserver la mémoire des Métis de la rivière Rouge et d’en promouvoir l’histoire et les traditions. Par conséquent, même si dans cet esprit d’union propre à Louis Riel, elle s’est rapprochée de la MMF, une structure de défense des Métis anglophones née plus tardivement qu’elle (1967) et davantage tournée vers la politique et les revendications territoriales, l’UNMSJM n’en conserve pas moins son indépendance et son intégrité : «Le fait que je siège depuis un peu plus d’un an au sein d’une commission culturelle de la MMF pour l’auto-gouvernance ne signifie pas que mon association ait été absorbée ou ait fusionné avec elle, a déclaré le chef des Métis canadiens-français. J’y représente mon peuple et œuvre en sa faveur avec des partenaires anglophones.»

Dans le même ordre d’idées, M. Gabriel Dufault rejette l’accusation de percevoir des fonds de la MMF : «Ces mensonges sont une fois de plus destinés à discréditer l’UNMSJM, à essayer de nous déstabiliser en nous assimilant à des anglophones, et à tenter de nous séparer encore de nos cousins Métis du Québec et de l’Est. Notre regroupement étant officiellement reconnu par Patrimoine Canada et par le Ministère des Affaires indiennes et du Nord Canada, nous recevons depuis 2003 des subsides du premier. Je précise : des miettes, en comparaison des subventions énormes que touchent les Métis anglophones.»

Par ailleurs, M. Gabriel Dufault reconnaît que s’il a été récemment approché par un représentant de la Confédération des Peuples autochtones du Québec et du Canada, il a décliné toute proposition d’alliance avec cette dernière : «J’avais été informé qu’il s’agissait d’un groupe de dissidents de l’AAQ prétendant se substituer au Congrès des Peuples autochtones. Or, à l’été 2005, l’UNMSJM avait donné son appui moral à M. Carl Dubé, qui a été élu légalement Président-Grand Chef de l’AAQ, que j’ai reconnu comme étant «Métis» sur son propre territoire, le Québec, et qui est d’ailleurs l’un des Pères de notre Union métisse Est-Ouest.»

Ismène Toussaint
Pour M. Gabriel Dufault
 

Haut de la page
 

Accueil Articles Événements Liens Annonces Discussions Mon Portail Devenir Membre Administration

Copyright © Jean Jolicoeur. Tous droits réservés.