283 visites, 323 pages affichées Administration
Bienvenue ! Login
AAQ.CA Autochtones Indiens
Communiqué de presse du Secrétariat aux affaires autochtones
Drapeau du QuébecQuébec, le 16 mars 2007. – À la suite de la levée du blocage de la route 117 dans le parc De La Vérendrye, le 13 mars dernier, le secrétaire général associé aux Affaires autochtones du Québec, M. André Maltais, a consenti à rencontrer, tel qu’il s’y était engagé, M. Guillaume Carle, porte-parole de la Confédération des peuples autochtones du Québec (CPAQ).

La rencontre d’aujourd’hui a permis de présenter la position du gouvernement du Québec. «Il est clair que notre rencontre ne constitue pas une séance de négociation, mais bien une occasion de mieux comprendre vos prétentions et vos demandes. Cette rencontre ne saurait signifier non plus une quelconque reconnaissance de votre groupe par le Secrétariat aux affaires autochtones (SAA). C’est dans ce contexte que j’accepte de vous voir pour vous écouter», a tenu à préciser d’entrée de jeu M. Maltais.

Pour tout groupe désireux de développer des projets avec l’aide de l’État, le SAA exige de recevoir copie des lettres patentes, chartes et règlements, ainsi que les critères utilisés pour accepter les membres, le nombre de ceux-ci, leur provenance ainsi que leur situation au Québec. D’ailleurs, le 8 août 2006, le SAA précisait par écrit ses exigences à la CPAQ. « Aujourd’hui, force est de constater que le SAA ne dispose d’aucune de ces pièces et est dans l’obligation de conclure à la non-reconnaissance de votre organisme », a indiqué M. Maltais.

«Par ailleurs, aucune cause ni aucun projet, si justes ou légitimes soient-ils, ne peuvent progresser s’ils sont entachés d’actes illégaux», a déclaré le ministre délégué aux Affaires autochtones, M. Geoffrey Kelley. Cette position a été clairement exprimée dans une lettre remise à M. Guillaume Carle par M. Maltais au terme de la rencontre.
 

Haut de la page
 

Accueil Articles Événements Liens Annonces Discussions Mon Portail Devenir Membre Administration

Copyright © Jean Jolicoeur. Tous droits réservés.