446 visites, 499 pages affichées Administration
Bienvenue ! Login
AAQ.CA Autochtones Indiens
L’hymne national Métis : Peuple Métis, souviens-toi...
Peuple Métis, souviens-toi... L’hymne national Métis est une oeuvre du ténor français Jean-Marc Philippe Duval


La richesse du coeur fait la force du peuple métis
(J.M.P. Duval)
Il y a un an à peine, Jean-Marc Philippe Duval, premier ténor à l’Opéra de Nancy (Lorraine, Est de la France), offrait un cadeau exceptionnel au peuple métis : un hymne national spécialement composé par ses soins et mis en musique par son collaborateur, Claude Hernandez (Studio Spinner).

C’est dans la nuit du 1er septembre 2005, alors qu’il séjournait au sein de la communauté métisse de l’Estrie (président : Éric Dubé), que cet artiste lyrique reçut l’inspiration d’un chant, « Peuple métis, souviens-toi... », sous l’influence conjuguée de ses rencontres, dont celle de Marco Daigle, médiateur spirituel, et de la lecture de mon ouvrage Louis Riel, le Bison de cristal (Éditions Stanké). Témoin de cette création, j’avais été frappée par la sensibilité avec laquelle il avait capté l’âme métisse et l’esprit du fondateur du Manitoba, qui fut lui-même en son temps l’auteur d’un hymne national : La Métisse (1870).

Diffusé tout d’abord de manière confidentielle au printemps dernier, cet air empreint de patriotisme, d’amour du peuple métis et de foi en sa cause, a été peu à peu adopté par les communautés du Québec ainsi que par le Nouveau-Brunswick et l’Ouest (voir les articles de Raymond Cyr dans La Nation autochtone du Québec, www.autochtones.ca). Il est difficile en effet, même pour le profane, de résister à la pureté du timbre de Jean-Marc Philippe Duval, soutenu par les incantations autochtones, le tambour et la flûte qui confèrent à cet hymne un aspect à la fois guerrier et plein de pudeur. « La musique et le son sont une vibration supplémentaire à la parole, me confiait récemment l’interprète. Cette ouvre est notre manière, à Claude Hernandez et à moi-même, de témoigner notre soutien à un peuple qui doit renaître à une autre vie. Aussi souhaitons-nous qu’un maximum de gens l’écoutent et s’interrogent sur les Métis... »

Signalons que le 27 décembre 2006, Norbert Martin, frère du chef métis Archie Martin et de la peintre Guéganne, enregistrait sur CD-Rom une vidéo illustrant le nouvel hymne et la diffusait par le biais d’Internet. Intitulée tout simplement Métis (Productions de l’Est), elle fait défiler une émouvante série de scènes historiques (la rivière Rouge, Batoche, le 11 octobre 2005) et de paysages de l’Est et de l’Ouest, ainsi que des portraits de famille, de chefs métis du passé et de figures contemporaines : Gabriel Dufault, Archie Martin, Jackie Vautour, Larry Bélanger, Normand Robichaud et même la signataire des présentes lignes.

ISMÈNE TOUSSAINT
Auteure et membre de l’UNMSJM
fondée par Louis Riel en 1884
La Presse Québécoise de février 2007.


Jean-Marc Philippe Duval ou la voix des fées

Jean-Marc Duval, qui se présente modestement comme un « autodidacte », est pourtant presque un enfant de la balle. Né à Jarval (Lorraine), au sein d’une famille amatrice d’opérette, il aura la chance insigne d’étudier le chant sous la houlette de Luis Mariano en personne, dont il interprétera d’ailleurs le rôle et les chansons dans le spectacle « Il était une fois Mariano » en 1995, soit quelque vingt-cinq ans après la disparition de la star. Du hard rock à l’art sacré, en passant par le music hall, le jazz, le blues, les airs viennois, tziganes ou napolitains, Jean-Marc Philippe Duval, titulaire d’un diplôme universitaire en électronique, n’a pas craint d’aborder tous les genres et tous les styles avant de se classer finaliste des Voix d’Or en 1990 et de pouvoir chanter les plus grands (Mozart, Schubert, Verdi...) sur les scènes de l’opéra français et étranger. La critique musicale loue volontiers « la simplicité, l’ouverture d’esprit et l’étonnante facilité à dialoguer avec le public » de celui qui demeurera avant tout dans les cours « le rossignol de l’opérette ». A quarante ans révolus, Jean-Marc Philippe Duval est resté un jeune homme romanesque et plein de charme qui, en 2006, a laissé libre cours à son esprit d’enfance en créant de toutes pièces l’opéra Emmeline au Pays des Elfes à Bordeaux et dans plusieurs villes de France : un conte merveilleux qui enseigne l’amour d’autrui et le respect de la nature, et que le ténor espère pouvoir monter un jour au Québec.

I.T.
La Presse Québécoise de février 2007.



 Pour écouter l'hymne Métis, vous devez installer FLASH Player.


Cliquer sur le bouton pour écouter l'hymne national Métis.

PEUPLE MÉTIS, SOUVIENS-TOI...

Peuple métis
Tu as bravé les lois
Ton esprit fait la foi
Peuple métis, souviens-toi

Peuple métis
Quand tu parles à la terre
C’est à ta propre mère
Ta famille règnera
Peuple métis, souviens-toi

Peuple métis
Tu as souffert. Pourquoi ?
Pour devenir le roi
D’une nation entière
Emportant le mystère
Ton coeur seul le saura
Peuple métis, souviens-toi.

Peuple métis
Tes enfants sont si beaux
L’espoir du renouveau
D’une nation entière
Allant vers la lumière
Dans un ultime combat
Métis tu resteras
Peuple métis, souviens-toi
Dans l’Amour et la joie
Peuple métis tu es là.

(c) Jean-Marc Philippe Duval, studio Spinner, Nancy - SACEM, Paris.
 

Haut de la page
 

Accueil Articles Événements Liens Annonces Discussions Mon Portail Devenir Membre Administration

Copyright © Jean Jolicoeur. Tous droits réservés.