248 visites, 259 pages affichées Administration
Bienvenue ! Login
AAQ.CA Autochtones Indiens
COMMUNIQUÉ DE PRESSE
LA COALITION DES FEMMES MOHAWK DE KANESATAKE

TRADUCTION LIBRE

UN NON-AUTOCHTONE (GUILLAUME CARLE) A ÉTÉ EXPULSÉ DE LA COMMUNAUTÉ MOHAWK DE KANESATAKE PAR LA COALITION DES FEMMES MOHAWKS DE KANESATAKE

TERRITOIRE SOUVERAIN MOHAWK DE KANESATAKE – 3 JUIN 2007. Guillaume Carle, une personne d'origine étrangère et son petit groupe de «suiveux» ont été expulsés hors de la communauté mohawk de Kanesatake aujourd'hui par des femmes mohawks de Kanesatake.

Guillaume Carle, qui est le chef d'une fausse organisation appelée la Confédération des peuples autochtones du Canada était dans la communauté mohawk de Kanesatake et tentait de faire du recrutement pour son groupe illégal autochtone.

Le premier rassemblement a eu lieu à Oka United Church Hall qui est située dans le village d'Oka, mais le rassemblement a été rapidement décommandé quand un petit groupe de femmes mohawks de Kanesatake a confronté ce faux groupe et leur a dit de sortir de Kanesatake. Alors le groupe de Guillaume Carle a décidé de ne pas quitter et de poursuivre leur réunion au restaurant Grecco qui est situé au coin de la rue St-Michel et de l'Annonciation dans le village d'Oka. De nouveau, les femmes mohawks étaient là pour soulever des questions au sujet de cette réunion organisée par M. Carle. Enfin, le propriétaire a demandé à Guillaume Carle et son groupe de quitter le restaurant. Alors le groupe de M. Carle a essayé de tenir le rassemblement au sous-sol de l'École des Pins mais là, encore plus de membres de la communauté mohawk de Kanesatake étaient présents pour dire à Guillaume Carle et à son groupe de partir.

Guillaume Carle était à Kanesatake dans le but de dépeindre faussement qu'il a eu l'appui des personnes mohawks et des Warriors pour sa démonstration prochaine contre l'état (Canada) et le Québec qui se tiendra du 21 juin au 2 juillet 2007 à Gatineau, Québec.

"Guillaume Carle et les membres de la Confédération des peuples autochtones du Canada, sont un groupe comportant des non-autochtones et ils essaient de nous utiliser pour leur propre ordre du jour personnel et nous ne les représenterons pas" indique Sonia Gagnier, un membre de la coalition des femmes mohawks de Kanesatake. "Nous sommes écoeurés et fatigués que notre nom soit employé par des personnes telles que Guillaume Carle conclut Madame Gagnier."

"La Communauté mohawk ne soutiendra pas la charade de Guillaume Carle et de Phil Fontaine" ajoute Sheila Bonspile, aussi membre de la coalition des femmes mohawks de Kanesatake.

La Sûreté du Québec (S.Q.) a été envoyée au village d'Oka afin d'escorter Guillaume Carle et son petit groupe de «suiveux» en dehors du territoire mohawk.

Les personnes mohawks de Kanesatake continueront à soutenir tous les peuples des premières nations à travers le Canada, dans leur lutte contre les coupures de budgets reliés à l'éducation, la santé, le développement économique, les négociations territoriales et tous les traités des droits autochtones que les gouvernements fédéraux et provinciaux refusent d'honorer et de respecter.

Pour plus d'information : Sheila Bonspile, Sonia Gagnier et Pearl Bonspille de la coalition des femmes mohawks de Kanesatake à : (450) 479-1998 et/ou (450) 479-1156.


 

Haut de la page
 

Accueil Articles Événements Liens Annonces Discussions Mon Portail Devenir Membre Administration

Copyright © Jean Jolicoeur. Tous droits réservés.