66 visites, 66 pages affichées Administration
Bienvenue ! Login
AAQ.CA Autochtones Indiens
Un étudiant mohawk jette un regard critique sur Kanesatake


Le vendredi 20 juillet 2007

Un étudiant mohawk jette un regard critique sur Kanesatake

Pékin

Un ingénieur mohawk qui complète ses études en doctorat à Pékin jette un regard critique sur l'attitude générale des membres de la communauté de Kanesatake où il a grandi, près de Montréal.

Duncan Cree, qui est âgé de 35 ans, achève son éducation, cet été, dans une université chinoise qui offre une formation de l'International Space University. Cet ancien employé de Bombardier Aéronautique deviendra bientôt le premier Autochtone canadien à détenir un doctorat en génie mécanique.

Or, dans un entretien avec le Globe and Mail à Pékin, M.Cree admet que ses retours à Kanesatake constituent des chocs pour lui.

Lorsqu'il a récemment fait de la suppléance dans une école secondaire de Kanesatake, un étudiant lui a répondu que sa seule ambition dans la vie était de rester sur son divan à regarder la télévision.

Plusieurs de ses compatriotes mohawks se moquent de sa scolarité exceptionnelle. Il leur reproche d'avoir tenté de briser ses rêves, étant en cela fidèles à l'esprit de la communauté, selon lui, où plus personne n'a d'ambition.

Duncan Cree soutient que la solidarité générée par la crise autochtone de 1990 a disparu et qu'aujourd'hui, les Mohawks ont un urgent besoin de modèles de réussite.

Après avoir complété ses études au Collège John-Abbott, à l'Université Concordia et à Pékin, l'ambition prochaine de Duncan Cree est de se joindre au programme spatial canadien afin de devenir un jour, espère-t-il, le premier Mohawk à aller dans l'espace.
 

Haut de la page
 

Accueil Articles Événements Liens Annonces Discussions Mon Portail Devenir Membre Administration

Copyright © Jean Jolicoeur. Tous droits réservés.